Une des grandes constatations que j’ai faites depuis que j’ai commencé à m’informer sur les tumeurs, est qu’une tumeur, même bénigne, est cancéreuse. Le fait que les cellules soient devenues « folles » et qu’elles dévient de leur modèle de base relève d’un caractère cancéreux. Cependant, quand une tumeur est bénigne, elle se développe lentement, voire très lentement, et elle n’attaque pas les autres tissus environnants. Quand une tumeur est maligne, alors elle se développe rapidement et a un caractère agressif. Elle s’attaque à ce qui l’entoure, propageant l’anarchie chez les autres cellules. C’est alors qu’un cancer se développe.