Masque_grec_com_dieJ'ai parcouru récemment, dans le cadre de mes recherches pour terminer mon deuxième roman, un livre intitulé Le rire des Grecs: anthropologie du rire en Grèce ancienne, publié sous la direction de Marie-Laurence Desclos.

Le rire est un phénomène complexe. Bien qu'il soit le propre de l'homme, selon Aristote, le rire est difficile à comprendre. Comment se produit-il? Qu'est-ce qui le déclenche? Plusieurs auteurs se sont penchés sur la question, dont Henri Bergson. Mais ce qui m'a particulièrement intéressée, c'est le parallèle qui existe entre le verbe rire, en grec ancien et la lumière.

Vous savez que, ces temps-ci, je tente de faire le plus possible "briller" ma vie, que j'essaie de la placer sous le signe du soleil, sous toutes ses formes... Et ce parallèle m'a donc paru fort intéressant.

En fait, il existe trois façons de parler du rire en grec. Le premier mot est "gelaô" (ou "gelan"- notez que le "g" est dur, ici). Il s'agit du verbe qui fait référence au rire au sens noble du terme. La racine indo-européenne de ce mot est "gel-" qui signifie "briller", "scintiller".

Le second mot désignant le rire est "meidiaô", qui désigne le sourire. Enfin, il y a le verbe "kakazô". La sonorité même du mot indique qu'il s'agit de l'emprunt d'une onomatopée. Ce mot désigne le fait de rire en grimaçant, de rire aux éclats, avec bruit et sans grâce.

Donc, le mot "noble" pour parler du rire, chez les Grecs, est "gelan", mot fortement associé à la lumière par sa racine indo-européenne. Ainsi, dans la poésie, par exemple chez Homère ou chez Eschyle, les parallèles entre la blancheur, le scintillement, le fait de briller et le rire sont nombreux. Par exemple, Homère décrit l'armée achéenne en marche, dont les armes brillent au soleil et parle de la terre qui, ainsi, resplendit, comme resplendit le visage de celui qui rit." Eschyle, quant à lui, dans son Prométhée enchaîné, décrit l'écume de la mer comme des dents resplendissantes. Il parle du sourire de la mer, toujours riante.

Ainsi, chez les Grecs, le rire est un éclat. Il est illumination.

Mer_au_soleil

Source: Antonio Lopez Eire, "À propos des mots pour exprimer l'idée de "rire" en grec ancien", in Desclos, Marie-Laurence (dir.), Le rire des Grecs: anthropologie du rire en Grèce ancienne. Grenoble, Éditions Jérôme Millon, 2000. p. 13-43.

Illustration: Masque de comédie grecque et mer scintillant (ou riant!) au soleil.