Ensemble_cest_toutJe l'avoue! Je viens de me vautrer sans vergogne dans le roman d'Anna Gavalda, Ensemble, c'est tout, que j'avais lu une première fois lors de mon retour d'Espagne, sur l'avion. Et dès ma lecture terminée, je n'avais eu qu'une seule envie: recommencer!

Mais je me l'étais interdit, car je venais d'avoir de mauvaises nouvelles concernant ma santé. J'avais aussi un roman à terminer d'écrire et j'ai donc remis à plus tard cette relecture si jouissive.

Récemment, le film tiré du roman est sorti en salles. Je me suis dit qu'il serait bien de relire enfin le livre avant d'aller constater par moi-même ce qu'en avait fait Claude Berry... Mais j'avais beau chercher mon bouquin, je ne le trouvais plus! À qui l'avais-je donc passé? Coup de fil à mes amis, à ceux à qui, potentiellement, j'avais pu prêter mon livre... Sans succès. J'ai fini par mettre la main dessus, lui qui était tout simplement rangé dans ma bibliothèque! Il ne perdait rien pour attendre: je m'y suis plongée avec délectation. Comme c'est bon dévorer un livre à toute vitesse! Miam!

Ok, j'étais affamée... C'est que je continue toujours mon fameux Défi littéraire (appelé aussi, à juste titre, le Défi ABC) mais je me coltine encore et toujours avec James Joyce (plus de 800 pages lues)! Ah, il y a bien Fernando Pessoa pour alterner... Mais, sérieusement, c'est plutôt lourd. Alors, côté plaisir de lire, j'étais un peu en manque...

Inutile de vous dire que je n'ai fait qu'une bouchée du roman. En le relisant, j'ai eu l'occasion de mettre à profit un des conseils de Pierre Tisseyre dans L'art d'écrire: celui de relire les romans qu'on a aimés pour comprendre "comment c'est fait". Cet exercice n'a pas amoindri mon plaisir, ceci dit.

Maintenant, mon objectif, c'est de me débarrasser au plus vite de Joyce!

Anna Gavalda. Ensemble, c'est tout. Paris, Éditions J'ai lu (7834), 2006. 573 p.