Madonna_image

Toute la ville de Québec s'est mise au rythme de Madonna depuis une semaine. Ce soir, c'est LE spectacle tant attendu.

Comme je suis une ancienne fan (entendre ici qu'adolescente, elle a fait vibrer mes premières émotions, m'a permis d'exprimer un look un peu différent et de m'affirmer de plus en plus, bref, elle a été mon idole) et qu'elle a le mérite, en tant qu'artiste, d'avoir traversé les décennies en s'adaptant et en se renouvellant sans cesse (avec, il est vrai, des ratés), je trouvais que ça valait la peine d'aller la voir chanter. Pour marquer le coup, et parce qu'il s'agit d'une grande star, j'ai voulu en faire un événement familial. 

Avec beaucoup de fébrilité, au mois de février, dans les premières minutes où les billets du spectacle ont été mis en vente, mon chum et moi étions en ligne pour mettre la main sur quatre billets. Impossible d'accéder à la section Or, nous nous sommes donc rabattus sur la section B. Et nous avons réussi à acheter des billets, dans les 28 minutes pendant lesquelles ils se sont tous écoulés.

Quel émoi! Et comment ne pas faire un parallèle avec 1987 alors que, jeune adolescente, j'avais convaincu ma mère d'aller faire la file au comptoir Ticketron pour me trouver des billets? Ma chère Maman! Que n'aurait-elle pas fait pour sa fille? Je les ai eus, ces billets. Ma soeur et moi, accompagnées par notre cousin plus vieux (qui jouait un peu le rôle de bodyguard, ce soir-là!) avons pu assister à notre premier spectacle à Montréal (nous y sommes allées en métro!), danser et apercevoir (pas toujours évident, au parterre), l'électrisante star.

Mais en février dernier, quand nous nous sommes précipités sur les billets du spectacle de Madonna, c'était sans savoir que j'allais retomber en chimiothérapie.

Car ce soir, c'est le grand soir. Et ce sera la prise numéro 2 de ce sixième cycle qui commence. J'appréhende les longues heures debout, les restrictions sur l'eau et la nourriture. L'interdiction d'apporter une chaise...

J'aurais pu chercher à vendre ou donner mon billet, c'est vrai. Mais la fête s'annonce si éclatée, si unique! J'ai même poussé l'audace à ressortir mes vieux accessoires des années 80: bracelets de caoutchouc, colliers de perles, croix et bas résille. Pourquoi ne pas jouer la totale?

Je ne pourrai pas arriver d'avance sur le site, c'est certain. J'apporte une serviette pour éventuellement m'assoir dans l'herbe, au besoin. J'aurai un peu d'eau et soupé avant d'entrer sur le site. Et je suis entourée des mes hommes, mais aussi d'amis qui viennent fêter la Diva avec nous.

Avec un peu de chance, tout ira bien. Et j'aurai eu l'occasion de faire un clin d'oeil à mon adolescence, de danser (peut-être?) et de me laisser électriser par l'ambiance.

Allez! Je me la joue Madonna, ce soir.

Billet%20Madonna%201987

**

Mon vieux billet du 6 juillet 1987 pour le spectacle de Madonna au Forum.