bonne-nouvelle

Je rencontrais mon oncologue cet après-midi, très bien entourée: non seulement ma mère m'accompagnait-elle mais mon père aussi, profitant d'une journée de congé pour venir avec nous.

Mon médecin était déjà en train d'examiner les films de ma dernière IRM quand nous sommes entrés dans son bureau. Pas encore le rapport du radiologiste... Mais à vue d'oeil, il lui semble que, si l'on compare avec l'IRM du mois de mars (ça paraît encore plus que sur celle de juin), on voit que la tumeur a régressé. Même plus, selon lui, elle a réduit de façon marquée. 

Ah!

J'en suis réjouie (et je vous passe la joie de mes parents qui ont eu du mal à demeurer tranquilles pour le reste de l'entretien...).

Mon médecin m'a trouvée moins fatiguée et moins stressée que lors des derniers rendez-vous et je lui ai parlé du fait que je suivais les conseils du docteur Servan-Schreiber. On a aussi parlé de Soleil en tête qu'il a lu en partie. Il trouve que je présente une vision intéressante du vécu des patients qui peut trouver écho chez plusieurs. C'est gentil. Moi, ce qui me préoccupait, c'est de savoir qu'il n'avait pas mal pris mes doutes dans les débuts de mes traitements. Mais non. Il a ri.

Pour la suite des choses, me revoilà encore avec des cycles de Temodal de 21 jours sur 28. Eh oui. Mes plaquettes ont remonté et la chirurgie (mineure) que je dois subir n'aura lieu qu'en janvier. Comme il vaut mieux y aller à fond, le plus qu'on peut et ce tant que mon corps supporte la chimio, alors on retourne à 21/28 dès maintenant. Ce soir, je prends ma 7e dose.

Maintenant, au programme, je vois mon neurochirurgien le 5 novembre et revois mon oncologue le 5 décembre.

D'ici là, écriture. Une entrevue téléphonique pour la radio demain (mais diffusée dimanche à Radio Gaspésie). Et du repos!