Sol invictusAURELIEN RIC 257 REV

Aujourd’hui, le jour recommence à prendre le pas sur la nuit. C’est le solstice, symbole millénaire d’espoir humain.

Oui. L’espoir, au coeur de la noirceur, que le soleil sera de retour. Que le printemps viendra et que la nature sera encore généreuse, qu’on en récoltera les fruits.

Depuis des milliers d’années, ainsi en va-t-il de l’homme qui, tourné vers les astres, interroge leur langage secret. Et au cours des siècles se sont forgés les rites. Ces fêtes qui marquent le passage du temps, nous rassemblent. Essaient de donner un sens à notre existence. 

Les Romains fêtaient Sol invictus, le «soleil invaincu», le 25 décembre. Ce soleil vainqueur du désespoir, de l’hiver, de la mort. Notre Noël a pris sa place, mais le symbole reste le même. On attend le retour de la lumière. On célèbre l’espoir retrouvé.

Je dois vous dire que j’espère qu’en moi arrive aussi le solstice, car les dernières semaines ont été difficiles et j’espère voir la nuit repoussée par le retour de la lumière. J’ai autour de moi famille et amis, je suis aimée et supportée. Mais j’ai l’impression que malgré toute cette énergie et cette lumière, quelque chose de sombre demeure tapi, à l’affût. Me ronge.

Mais je ne perds pas courage.

À vous tous, je vous souhaite une très belle période des fêtes. Faisons briller notre soleil intérieur, qu’il rayonne autour de nous dans ce monde qui, parfois, perd son sens. Soyons, chacun à notre façon, des «soleils invaincus».

**

Image: Monnaie romaine frappée sous l'empereur Aurélien (257 ap. J.-C.).