traces-de-pas

Hier, je vous disais qu'à la séance de Cancer transitions, on nous a donné un podomètre.

Un podomètre, ça sert à compter les pas que l'on fait dans une journée. Et c'est très intéressant en soi parce que ça nous fait prendre conscience que, même lorsqu'on a l'impression de n'avoir rien fait, pas bougé, eh bien on a quand même marché. 

Hier, j'ai été assise pratiquement tout le temps. À écrire, à lire. J'ai fait quelques allers-retours à la cuisine, j'ai fait du lavage, le souper. Total de pas? 2674.

Et ce matin, je fais mes 22 minutes d'elliptique et ma routine d'exercices musculaires (que j'essaie de faire trois fois par semaine). Juste cette séance, ça a fait 2500 pas (c'est-à-dire 5.3 km, selon l'odomètre de l'elliptique). Donc en une vingtaine de minutes, je fais presque autant de pas que dans une journée normale complète.

Je ne pense pas que je bouge plus parce que je porte à ma ceinture le podomètre. Mais il a comme effet de rendre concrets tous ces petits pas invisibles qui jalonnent mes journées. Et je note tout ça dans mon journal d'exercices. 

Ça laisse une trace.