1-an

Il y a un an, le 8 décembre, je prenais une dernière dose de Temodal avant d'entrer dans une période de stabilité qui se poursuit encore.

Lors de mon rendez-vous de septembre, ma neurochirurgienne m'a dit que j'avais bien des chances que ma tumeur reste stable plus longtemps qu'entre ma première et ma deuxième chimiothérapie. On verra. Samedi, j'ai passé un IRM et je retourne voir ma docteure le 19 décembre afin de voir de quoi il en retourne...

Mais avant, voici un peu de nouvelles. Il y a un moment que je n'ai pas donné signe de vie ici, je vous dois bien ça!

Eh bien, sachez que tout va bien. Très, très bien. La session achève. J'ai eu des groupes enthousiastes, des étudiants aux yeux brillants. Pas tous motivés de la même manière, mais aucun cas difficile. Franchement, j'ai passé un très bel automne. 

En plus, le stage à Rome aura lieu à nouveau: nous avons un groupe de 18 stagiaires. Quelle joie de pouvoir revivre cette aventure... en profitant de l'expérience acquise en 2012! Ça s'annonce bien.

Et le 17 novembre, j'ai soufflé mes 40 bougies. Un cycle se termine. Dix extraordinaires années qu'a constituées ma trentaine. C'est vrai que j'ai marqué le coup. Que la maison était pleine à craquer d'amis et de famille. Je me suis fait ce plaisir de fêter en grand, surtout que je ne sais pas si j'aurai cinquante ans. Pour le moment, je me sens bien. En forme mentalement et physiquement. J'enseigne, j'ai terminé mon roman et il me reste à le corriger encore un peu... Ma merveilleuse famille m'entoure ainsi que mes amis que j'aime tant... la liste des bienfaits sur ma route est bien plus longue que celle des malheurs...

Oui, c'est vrai que Marraine retourne en chimio bientôt. Je me fais du souci pour elle. Et pour d'autres de mes proches que le cancer a touchés de sa griffe noire... 

C'est vrai. 

Mais c'est la vie. On m'a tendu la main, j'essaie à mon tour d'être un maillon de la chaîne. Et la lumière brille quand même, il suffit de ne pas la perdre de vue. 

D'ailleurs, ce matin, aux nouvelles, j'entendais qu'une percée venait d'être faite dans le traitement du cancer du cerveau (le glioblastome). On ne peut toujours pas le guérir, mais on pourrait doubler l'espérance de vie des malades. 

Allez. La lumière brille, je vous dis!