Colisee eloiseheinzer

Une des plus belles expériences que j'aie vécues a été, en mai-juin 2012, le stage à Rome avec un groupe d'étudiants. Et, si vous avez suivi mes péripéties à cette époque, vous vous souviendrez qu'en raison d'une rechute, j'ai affronté bien des tourments... jusqu'à ce que se présente le "plan C" qui m'a ouvert les portes de la Ville éternelle.

Cette année, c'est reparti pour un tour. Dix-sept étudiants sont inscrits au Stage à Rome: séjour culturel et linguistique. Certes, nous avons eu des préoccupations financières et nous avons été chercher des mécènes, mais cela a eu comme impact positif de me rendre créative en mettant en ligne un blogue qui nous permet de témoigner de nos préparatifs et qui, lorsque nous serons sur les lieux, sera un moyen de communication.

C'est vrai qu'organiser l'activité pour une deuxième fois nous permet d'être plus efficaces. Pour les demandes de bourses, on peut faire du "copier-coller", ajuster ce qui sera changé. Nous avons une meilleure idée des trajets d'autobus, ce qui devrait accélérer certains déplacements, par exemple. Nous avons appris qu'il n'a servi à rien de réserver à l'avance pour les Musées du Vatican. Ce fut cher et inutile... Nous savons aussi que, pour nous les profs, suivre les cours d'italien est trop exigeant. Cette année, nous prendrons cette période (de 16h à 18h chaque jour de la semaine), pour préparer la journée du lendemain et potasser le budget. Après avoir passé de longues soirées affamés et fatigués, nous avons compris qu'on ne pouvait pas tout faire! 

N'empêche, on ne peut pas que faire du "copier-coller"... Organiser un stage, c'est beaucoup de travail. 

C'est d'abord se transformer en agent de voyage. Même si nous faisons affaire avec une excellente agente, dynamique et dévouée, c'est de la gestion pour réserver les billets, acheter les assurances, etc. C'est aussi gérer, à distance, l'organisation du logement à Rome. Pour cela, nous avons l'aide précieuse du directeur de notre école de langue, le Centro Dante Alighieri. C'est lui qui négocie les conditions (loyer, services, paiements...) avec un proprio -ma foi!- léonin. Malgré cela, c'est des soucis pour nous, les organisateurs.

C'est un cours à donner, aussi, aux deux semaines. Mais à la suggestion des anciens stagiaires, nous avons tenu des activités optionnelles sur la case horaire du cours "libre". Et si le cours était en grande partie monté, j'ai dû débrousailler la Renaissance et le Baroque pour enseigner cette période. Il faut dire que cette année, nous partons à deux, et non à trois. Le groupe est moins nombreux, et la présence d'un troisième accompagnateur n'était pas requise. 

C'est même créer un t-shirt et gérer les commandes!

Et c'est plein de nouveautés, notamment dans les évaluations que nous avons variées. Par exemple, nous avons décidé de remplacer les deux laboratoires sur le terrain par de courts exposés oraux. Il a donc fallu choisir les sujets, les planifier et les attribuer. Ainsi, le lundi 26 mai, des stagiaires parleront de la Curie sur le forum romain. Le mardi 27, nous aurons des informations sur la Colonne trajanne. Le mercredi 28, une explication sur l'église Saint-Pierre-aux-Liens et la statue du Moïse de Michel-Ange. Le jeudi 29, nous découvrirons l'Ara pacis, le 21 mai, la Piazza Navone et la fontaine des fleuves. Le mardi 3 juin, c'est la Via della Conciliazionne qui nous sera présentée, puis le 4 juin, l'église de la Sainte-Croix-de-Jérusalem et ses fameuses reliques... enfin, le jeudi 5 juin, deux stagiaires nous parleront du Château Saint-Ange.

Bien entendu, ces exposés auront été préparés avant le départ... mais présentés sur les lieux mêmes! Et ce sera intéressant d'entendre les points de vue des étudiants, et non seulement celui des professeurs!

Et puis je suis actuellement en train de planifier l'horaire des billets de blogue. Car une des évaluations en stage consistera en un petit texte sur le blogue Vieni a Roma.

Sans compter que nous avons un groupe Facebook, que j'entretiens du mieux possible, ajoutant, au fil des jours, des informations pratiques ou des liens internet qui peuvent intéresser mes romani-stagiaires. 

Voilà donc comment j'occupe mon temps.

Si vous êtes curieux, vous pouvez venir nous visiter ici

***

Image: Croquis d'Eloise Heinzer.