Agenda

La vie suit son cours, ma vie de prof bien remplie se passe bien, avec son lot de dossiers à gérer mais où je trouve tant de satisfaction et de plaisir. Ce tourbillon quotidien arrive parfois à me faire oublier l'enchaînement inexorable des jours qui me mènent à ma chirurgie. 

J'étais dans l'attente d'un appel pour fixer mon rendez-vous de résonance fonctionnelle et le téléphone a sonné tout à l'heure. La dame au bout du fil m'a expliqué qu'il fallait que je me déplace deux fois. D'abord pour une résonance "tête-perfusion" (ce qui, pour moi, signifie une IRM "normale"). Ensuite, pour la résonance fonctionnelle à proprement parler. Celle-ci sera précédée d'une rencontre d'une heure avec une neuropsychologue. Et après, je passerai la résonance fonctionnelle. On m'a dit de prévoir un bon trois heures à l'hôpital.

Je ne dirais pas que j'aie hâte, mais je suis soulagée de voir venir cet examen capital pour la suite des choses. Dans l'attente depuis le 30 juillet, ça me semble toujours un peu long, ces périodes "entre deux chaises".

Évidemment, échaudée par mes mésaventures au pays de la chronologie en juillet, j'ai soigneusement inscrit à mon agenda la date du 6 novembre (IRM) et celle du 18 novembre (neuropsy+IRM fonctionnelle). J'ai programmé deux alarmes (pour m'avertir deux jours avant, ensuite deux heures avant) sur les deux événements dans mon iPhone. C'est aussi écrit avec du fluo dans mon agenda papier, et bien en vue également sur le calendrier familial dans la cuisine. Mon amoureux et ma mère en prennent note aussi. 

Je ne passerai pas à côté. 

Oh non.