Hémato

À la demande de mon nouvel hématologue, j'ai dû répéter mon histoire depuis le début pour qu'il sache depuis quand j'étais diagnostiquée, pourquoi on voulait m'opérer et qu'on ne l'avait pas encore fait, quels avaient été les traitements de chimiothérapie que j'ai eus, les médicaments que je prends, mes petits et moins petits bobos... Voir, finalement, c'est pourquoi que, zut de zut!, j'ai ces foutus globules blancs à plat.

Parce que c'est assez nébuleux la cause de cette neutro-lymphopénie. Et l'hypothèse la plus plausible (mon chum me parlait récemment du principe du rasoir d'Ockham voulant que la solution à un mystère est souvent l'option la plus simple) est que ce soit un effet à long terme du Temodal. D'ailleurs, l'hémato a voulu savoir s'il était arrivé que j'aie à cesser le Temodal, ce qui, en effet, est survenu au moins à deux reprises (en tout cas, j'en ai parlé ici). Et si vous pensiez tout bas que peut-être que je pourrais avoir une leucémie, rassurez-vous. Il y aurait d'autres symptômes qui ne sont pas présents. (Fiou.)

Mais qu'est-ce que ça aura comme impact, cette histoire de neutrophiles et de lymphocytes trop bas? L'important, c'est que ça ne remet pas en cause la chirurgie en janvier. Toutefois, il est possible que j'aie à me faire des injections de stimulant pour mes globules blancs (Neupogen), une fois par jour ou aux deux jours. Il y a également la prise d'antibiotiques qui pourrait être envisagée avant et/ou après l'opération.

Bref, j'ai des solutions à ma portée. Et comme je semble avoir supporté depuis longtemps un très bas taux de globules blancs (je me situe actuellement sous la barre de 2, alors que les moyennes sont entre 4 et 6), ça ne semble pas être "pire" maintenant qu'avant. C'est simplement qu'avant une chirurgie comme celle que je m'apprête à subir, c’est pas idéal du tout d’arriver avec un système immunitaire en vrac. 

C’est donc une assez bonne nouvelle, bien que je doive garder un œil là-dessus. J’en suis contente, parce que d’autres préoccupations me tombent sur la tête. Cette fois, c’est du côté boulot où le contrat à plein temps que j’aurais dû signer ce matin avait été amputé d’un appréciable morceau. Un petit tour au syndicat s’est alors imposé pour moi. Un dossier qui s’ajoute à une pile bien garnie… Mais je dirais que c’est un « non-problème », au sens où je refuse de me stresser pour ça.

Maintenant, je retourne corriger. J’aimerais bien avoir terminé ça d’ici Noël.

**

Dernière minute: alors que j'allais mettre en ligne ce billet, mon hématologue m'a rappelée pour me donner les résultats de la prise de sang de cet après-midi. Mes globules blancs sont remontés à 3.2, les neutrophiles sont à 1.9 (ils étaient à 0.99 le 5 décembre). Donc tout fluctue, mais je me tiens basse néanmoins. Il envoie son rapport à ma neurochirurgienne.