Julie a passé une bonne nuit, calmants aidant. Son visage n'est pas tuméfié comme je m'y attendais. Même ses cheveux n'ont eu que des atteintes limitées. Sur le plan psychologique, nous retrouvons bien la Julie que l'on connaissait. Le résident l'a vue aujourd'hui, on  commence à lui enlever les capteurs cardiaques et autres cathéters. On devrait la lever et la faire marcher en après-midi et elle aura un IRM de contrôle. Il se peut qu'elle ait son congé des soins intermédiaires aujourd'hui et qu'elle passe dans une chambre de soins réguliers. À ce stade-ci, je suis très satisfait de la qualité des soins. À suivre !