IRM de mars 2015

Bon, ça y est. J'ai "baptisé" ma neurochirurgienne Dre Lumière. Et ce matin, j'avais rendez-vous avec elle pour le suivi post-opératoire et voir un peu où j'en suis dans ma convalescence. À mes côtés, mes deux fidèles compères: maman et mon Amour. Nous avons d'ailleurs attendu assez longtemps ce matin. Parfois, ça arrive...

Alors! Qu'en est-il de mon "résidu"?

Eh bien, je vous dirais qu'il y a pas mal plus de blanc que je ne l'aurais cru. D'accord, sachez que l'essentiel du "blanc" que vous voyez sur l'image (j'ai pris une photo avec mon cellulaire mais bientôt, je recevrai le disque avec mes dernières IRM et je vous ferai un montage), c'est du liquide. Quand le liquide se sera dissipé, il ne restera qu'un trou noir qui se remplira du cerveau qui reprendra sa place, mais on verra toujours un espace vide. Et le vide, dans les IRM, ça reste noir.

Et que ma dit ma chère Dre Lumière? Du bien, essentiellement. Qu'on se reverra dans trois mois. Que si on s'était vues plus tôt (normalement, c'était dû en avril), c'est parce que ma neuropsychologue l'avait demandé, qu'elle s'était inquiété (avec raison, je crois). C'est vrai que dans les premiers jours, j'ai été pas mal moche. Que ma parole donnait des signes inquiétants. Tout le monde autour de moi trouvait que ça n'allait pas. Mais tout est ensuite rentré dans l'ordre assez rapidement. Le reste devrait continuer à s'améliorer jusque dans trois mois. Dre Lumière dit que 99% des améliorations surviennent dans les trois premiers mois.

Quant aux statistiques, eh bien on sait que la tumeur va recommencer à grossir. Mais quand? Pas de boule de cristal. Je viens de gagner plusieurs années. Plusieurs.

J'ai remercié Dre Lumière. Parce que je n'avais pas pu le faire de façon lucide, encore. Et nous nous sommes fait un câlin, avant de nous quitter. 

Je vous l'ai dit, han, que j'étais chanceuse qu'elle ait croisé ma route?