Polio

Le Journal de Montréal publiait le 4 avril dernier un article sur le projet de recherche du Dre Annick Desjardins, une Québécoise installée en Caroline du Nord comme chercheuse en neuro-oncologie. À l'Institut Duke, elle traite actuellement un groupe de patients atteints de glioblastome à l'aide d'un dérivé du virus de la poliomyélite. 

Les tumeurs recoivent une injection du virus qui attaque les cellules cancéreuses. Après quelques jours et la disparition de l'inflammation, les tumeurs diminuent (et vont jusqu'à disparaître). Ce sont d'excellentes nouvelles car le glioblastome ne laisse pas beaucoup de temps aux patients qui en sont atteints. Dans le groupe, malgré que certains patients soient décédés, quelques uns survivent depuis plus de trois ans.

Alors la recherche continue d'avancer!

Pour le lien complet, c'est ici.