JGR oct2017

Difficile de dire comment je vais ces temps-ci. Devant ma psychologue, cette semaine, j'ai été d'une grande confusion pour verbaliser mes états d'esprit. Suis-je anxieuse? Oui. Comme bien des gens d'ailleurs. Est-ce que j'ai des "raisons précises" à cette anxiété? Oui. Sans doute... mais lesquelles? Incapable de répondre. Et lorsqu'elle m'a demandé ce que je souhaiterais, si elle avait une baguette magique pour réaliser mon voeu, eh bien là encore, incapable de trouver une réponse!

Rien!

Je ne sais même pas ce que je souhaite. Ou en fait, je sais, mais sans précision. Sans pouvoir NOMMER mes interrogations. Mes peurs. Et lorsque je me retrouve confrontée à cette incapacité de parler, de clarifier le chaos qui se presse dans ma tête, je panique. Je me sens mal. Comme si tout tournait. Que je me trouvais ridicule, avec mes problèmes. Mon nombril. Et toute l'incertitude. Quel est mon avenir? Mon pronostic? Retournerai-je travailler? Retrouverai-je la force pour le faire? Ou serai-je constamment assaillie de doutes, qui me font systématiquement avancer puis reculer de deux pas? Participer à un projet, un comité, un cercle de lecture... je me sens prête à foncer. Puis je fonce dans un mur. Et lorsque l'envie me reprend de refaire des projets, je n'ose plus, ne sachant pas si une crise de convulsion me guette encore. Ou une déprime. Je me sens d'une grande inutilité.

La semaine après mon hospitalisation, j'étais restée avec une douleur intense dans le bras gauche, là où j'avais eu une (des?)perfusion(s). Une phlébite superficielle, avait évalué Penouille, d'après mes descriptions. Mais la douleur persistait, et dès que j'étais fatiguée, en soirée, elle se propageait dans le haut de mon bras et mon épaule. Appel à mon infirmière-pivot, petit tour à l'urgence. On m'a passé un Doppler (une échographie des veines de mon bras), pour confirmer que je faisais en effet un thrombose superficielle de la veine basilique. Rien de bien grave, mais qu'il fallait surveiller. Je passerai un nouveau contrôle Doppler demain après-midi, pour vérifier que tout rentre dans l'ordre (ce que je crois, étant donné la presque disparition de la douleur).

Donc voilà ma mauvaise veine. Mal dans mon corps. Dans mon esprit. Mais surtout dans mon esprit.

**

Photo prise par YP le 29 octobre 2017. Je m'amusais vachement.