bas-de-contention-secret-noir

Il y a quelque temps, mes parents, pensant s'envoler vers le Chili, s'étaient acheté des bas support. Vous savez les bas qui sont tissés de façon à vivifier les jambes et à faire que les pieds n'enflent pas? Bref. Ma mère avait beaucoup aimé porter les siens. Mon père, pas vraiment.

Donc, ma mère m'a offert les bas de mon père, qui a à peu près la même grandeur de pieds que les miens.

Or, je les avais en ma possession, mais franchement, je n'avais pas trop envie de les mettre. Maman m'avait expliqué qu'il y avait "une façon" de les enfiler. Moi, je les avais mis sur la chaise dans ma chambre, celle où j'empile des vêtements... Et ils sont restés là, ma foi, un bon moment.

Ces derniers temps, j'avais envie de faire du changement. Je voulais qu'on rechange les anciennes pièces, qu'on reprenne la petite pièce pour y refaire notre chambre, et mettre dans la grande le bureau de mon Amour. Projet, donc. Et c'est récemment qu'on s'est mis au travail. On a repeint la chambre, et remis à peu près les anciens meubles, puis repeint ensuite le bureau. Dans le barda, il y a eu la « redécouverte » des ces fameux bas. Or, ces jours-ci, disons-le, il fait assez chaud. (Bon, pas autant qu’en France, mais il fait chaud malgré tout!). Et mes pieds enflent et mes jambes deviennent douloureuses.

Maman et moi il y a quelques jours prenons un thé au salon, on parle… et on en revient à parler de ces bas support. Ma mère me redit à quel point elle aime ses bas. Et moi, je m’en vais chercher les miens, et lui demande de me montrer à les mettre.

Bon. Alors « la façon » de mettre les bas, c’est un peu compliqué. Pas « si » compliqué que ça, mais un peu. Du genre, ça va mieux à deux. (Ceci dit, bon sang qu’on a ri pendant que ma mère tentait de me mettre mon deuxième bas!!!) Fiou! On a ri. Bref, j’ai pu apprécier ces fameux bas.

Car ce ne sont pas des bas serrés. Ils sont au contraire tissés pour épouser la jambe, et font circuler le sang. Moi qui croyais que les bas me serreraient, que j’aurais mal, avec des marques, eh bien non! Les bas font comme un « air frais » et je ne sens pas du tout la pression de la fin du bas, sous le genou. En fait, j’ai été très étonnée. 

Donc, les bas support, eh bien, je les ai adoptés. 

Il y a bien des gens qui me supportent ces temps-ci. Vous le savez, vous qui venez lire ce blog depuis longtemps. Ma mère, mon Amour, mon père, ma sœur, mes fils, ma Marraine… Plein d’amis, aussi. Et ceux qui m’écrivent en privé et qui sont là, parfois aussi avec leur propre défi. 

Je sais que je ne viens pas assez souvent sur ce blog. Je n’arrive plus à trouver des sujets, ou à mettre mes idées dans l’angle qui ferait un texte intéressant. Alors je n’écris pas. Mais aujourd’hui, je voyais ma neurochirurgienne. Et je voulais vous donner un peu de nouvelles. 

Mon IRM de vendredi dernier est encore stable, si on le compare à celui d’avant. Mais si on remonte plus loin, par exemple à il y a un an, oui, ça bouge. Mais doucement. Rien d’alarmant. Rien qui fasse dire à ma chirurgienne qu’il faut agir. On laisse encore les choses ainsi. Et je lui ai dit que je pensais retourner enseigner. Un cours. Je crois que ça me motivera, que ça viendra me donner un peu d'enthousiasme. Car les mots sont difficiles à trouver, je dois trouver plein de synonymes… mes idées sont décousues, je perds ce que j’allais dire. Donc en reprenant le travail, peut-être que je serai plus dégourdie sur le plan intellectuel? Bref, on verra. Mais c’est ce qui s’en vient.

D’ici là, on part à Barcelone, avec mon Grand et sa copine. Beau voyage en vue!

***

Photo: https://www.equipied.com/bascompression