broken-glass-1794449_1280

Ça fait deux fois en six jours que je casse un verre. Je sais, vous vous dites sûrement que n'importe qui casse, de temps en temps, un verre. Ou n'importe quel morceau de vaisselle.

Moi aussi, bien entendu, ça m'arrive. 

Mais pas là.

C'était différent.

Le premier verre, c'était bizarre. J'avais déjà placé deux coupes à vin dans l'armoire, puis pour la troisième, j'ai eu un manque. Je ne sais pas trop comment appeler cette sensation. J'ai donc eu ce "manque". Et la coupe a explosé à mes pieds (nus, évidemment...) Yanick m'a aidée. On a passé le balai, puis la balayeuse. Pas plus grave que ça.

Le deuxième, hier matin, c'était comme si j'avais oublié que le comptoir était plein de vaisselle. Je voulais me faire de l'eau bouillante pour mes graines. J'ai pris la bouilloire, puis me suis retournée. Là, j'ai accroché deux verres, l'un dans l'autre, tout a tombé par terre. Et l'un d'eux s'est fracassé. J'étais encore pieds nus. Yanick m'a aidée un peu pour passer le balai, mais comme il travaille en télétravail, j'ai ensuite dû m'arranger seule. Et je me suis rentré des échardes de verre dans le pied.

Après ce deuxième verre, ce drôle d'accident, dans les circonstances où ça s'est produit, je me suis mise à douter. Deux fois, en six jours. Et les deux fois un genre d'absence mentale.

Et puis, il y a ce nouveau truc, un peu étrange. Lorsque je marche, mettons longtemps, le soir, par exemple, je me mets à dévier vers la gauche. Mon infirmière pivot (car je l'ai appelée, puisque ce que je ne lui dis pas, elle ne l'apprendra pas!) m'a dit comment on appelle ça. Mais je l'ai oublié... C'est un truc sur la latéralisation, je crois. Elle l'a noté, et en parlera à ma neuro.

Et bien entendu, il y a mes neutrophiles, han?

Alors imaginez-vous que non seulement ils sont restés bas, mais en plus, ils ont BAISSÉ depuis l'avant-dernière prise de sang! Je suis descendue à 1.18... 

Soupir.

Au moins, on a une belle fin de semaine de trois jours! Yé!

***

Image: Juanita Mulder (Agnali) sur Pixabay.