Soleil en tête

13 juin 2022

Me voilà permanente!

champ

Ah, lala!!!!

Alors que nous allons bientôt changer de logis, me voilà enfin PERMANENTE!

J'ai commencé à enseigner en 2003 et après environ 15 ans (d'ancienneté) et 19 ans "pour vrai", j'ai enfin eu mon poste! C'est quand même drôle, car j'ai été embauchée au début de notre cohabitation et je suis enfin permanente... Le cercle est se clot!

Ceci dit, je vous donne aussi le lien vers la maison. Nous sommes sur DuProprio (À Québec au Canada!). N'hésitez pas à partager!

 

Maison 2 étages à vendre sans commission à Sillery. Jetez-y un coup d'oeil!

Immeuble bigénérationnel composé de deux spacieux logements situé dans un quartier agréable à marcher et à proximité de nombreux services. Maison accueillante et chaleureuse, grenier-loft polyvalent. Excellente localisation sur René-Lévesque à Sillery. Actuellement occupée comme maison bigénérationnelle, mais peut-être utilisée comme deux logements séparés (avec revenu) ou projet multifamilial.

https://duproprio.com

 

Posté par Julie GravelR à 19:22 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


10 juin 2022

La broue dans le toupet!

Capture d’écran, le 2022-06-10 à 14

Ah, lala.

Je regarde mon blogue et je n'ai rien écrit depuis avril! Mais c'est que la vie ne me laisse pas grand temps pour écrire ici... 

Mercredi le 8 juin, j'ai revu ma neurochirurgienne. J'avais passé mon IRM le vendredi matin le 3, avec une perfusion et la grille pour calculer les cellules cancéreuses (désolée, le nom m'échappe). Donc je revoyais Dre Lumière pour savoir de quoi il en retournait. J'aimerais vraiment pouvoir vous dire "Yé, je suis guérie!", mais bon, ça ne fonctionne pas comme ça. Elle avait regardé mes clichés et estimé que la petite tache continuait à devenir noire. L'autre tache semble être disparue. L'immense tache (en fait, la "chip") est évidemment là! mais nous n'en avons pas beaucoup parlé. C'est la petite tache qui préoccupe ma médecin. Elle pense toujours à un résidu de la radio, mais on surveille. Car si ça commence à ressembler à du cancer, on repart en chimio. Pas que je n'aime pas vous parler de chimio... mais je préfère ne pas me rendre là. Du moins, pas si vite!

Mais ces temps-ci, c'est la vente de notre maison qui nous occupe. Plusieurs le savent, mais mon conjoint, mes enfants et moi vivons avec mes parents dans un grand duplex. Un de mes fils est déjà parti avec sa conjointe (ils auront leur maison dans quelques jours!) et nous, cela fera 20 ans que nous cohabitons, mais cela achève. Mes parents ont loué un appartement et nous, nous irons vivre dans le Vieux-Québec. J'ai hâte, mais en même temps, je suis mélancolique de laisser derrière ce chapitre de ma vie.

Alors voilà! Nous avons la broue dans le toupet!

Posté par Julie GravelR à 14:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

08 avril 2022

Le tournesol, la fleur de l'Ukraine

41hndwVLrzL

Je ne savais pas que le tournesol était la fleur de l'Ukraine. Lorsque la Russie a envahi le pays, le 24 février 2022, plusieurs, comme moi, avons tourné notre regard sur ce pays d'Europe, en apprenant tout (ou presque) sur son histoire. Saviez-vous que le drapeau est inspiré d'une toile de Rothko

7d31c17796c2393fbfd31f0bbe495384--mark-rothko-videos-video

 Je ne sais plus trop où me situer avec tout ce qui arrive. Me plaindre? De quoi? Des enfants sont bombardés, des femmes violées, tant de civils partis sur les routes. Et moi, qu'ai-je donc?

Je suis tellement triste. Découragée par l'obstination de quelques uns aux dépends de tant d'autres.

J'ai revu ma neurochirurgienne mardi. Elle était en salle d'opération, mais me demandais de lui laisser une heure, une heure trente. Pas de problème. J'avais passé mon IRM le dimanche 27 mars. Mes veines ne collaborent vraiment plus. Éclatent dès qu'on essaie d'y infiltrer le médicament pour faire le contraste avec la tumeur. Bref. J'ai dû attendre un bon quinze minutes, c'est finalement la collègue de ma technicienne qui a réussi à m'injecter le tout. Mes mains et poignets ont encore des bleus.

Bref. Une heure trente-quarante plus tard, j'étais dans la salle d'attente.  Dès qu'elle a pu, elle m'a reçue. Les images montrent que la tumeur continue de diminuer, mais que les petits ronds autour sont encore là. En plus, la tumeur s'est étendue vers l'arrière, dans ma zone de langage. De 0.2 millimètre. Cependant, elle a diminué beaucoup avec l'effet de la radiothérapie. Donc on est content (mon entourage, en fait.) Moi, je suis ambivalente.

Cerveau avril 2022Ici, à gauche, on voit l'avancée de la tumeur.

Cerveau 2 avril 2022

Et là, toujours à gauche, on voit le recul important de la tumeur avec la radiothérapie.

 

Alors voilà.

Posté par Julie GravelR à 11:37 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

26 janvier 2022

Une rentrée qui devrait durer?

À droite, la photo de décembre 2021, à gauche la photo de janvier 2022

Sur mon Facebook, je disais que je vous reviendrais le lendemain (on était le 22 décembre 2021). Et voilà que j'ai laissé passer le temps. Puis je me suis dit, bah! Et me revoilà au lendemain de mon autre rendez-vous pour mon IRM et ma neurochirurgienne... 

D'abord, cette IRM a été prévue avec perfusion et spectroscopie. Alors dès que je suis passée du côté de la salle d'habillage, la dame m'a dit que ça durerait une bonne heure. Une heure! Ça faisait longtemps que je n'avais été aussi longtemps dans le tube. D'abord, on m'a installé un cathéter (non, mes veines ne collaborent plus beaucoup). On a commencé sur le bras gauche, puis on s’est retrouvé sur le bras droit. J’ai su que les veines restent «marquées» par les piqûres et par la chimio … elles se cicatrisent, mais on «sent» les endroits utilisés… Bref. Les deux techniciens ont réussi à insérer le cathéter. Est-ce que ça fait mal? Disons que j’ai, de base, une bonne tolérance à la douleur. La dame m’a dit, vous pouvez dire «Ouch!». Mais non. Ça fait mal. Et puis? Mais ça, c’est moi. Je comprends qu’on ne soit pas tous ainsi. Le cathéter posé, l’installation (bouchons, couverture en flanelle, pompe pour indiquer si j’ai quelque chose pendant l’examen, les supports pour ma tête, la débarbouillette sur les yeux…) Bref, je suis partie dans la machine. Pour une heure…

Je suis enfin sortie. Quelqu’un attendait assis dans la salle d’habillage (euh? première fois que je voyais ça, car il y a des chaises pour attendre près de la salle où se trouvent les ordinateurs). Je me suis donc installée dans la salle de toilette. Ensuite, je suis descendue voir ma neurochirurgienne.  

Bon. Il faut savoir que c’est elle qui doit donner son avis. Il était 9h30, et j’avais justement rendez-vous à 9h30. Evidemment, elle n’était pas prête, car les résultats venaient de rentrer dans l’ordinateur. Elle a traité l’information, dont la spectroscopie car elle doit attendre la lecture du radiologiste, et je l’ai vue vers 11h00.

Qu’y a-t-il à dire avec ces nouveaux résultats? Je vous ai parlé des petits points ronds (il y en avait deux. Un troisième apparaissait au début de ma radiothérapie, mais il est disparu)? Il y en a donc deux. Deux petits points d’environ 1 cm. Mais avec cette nouvelle IRM, on croit voir de la nécrose, c’est-à-dire qu’il se forme du tissu noir au centre. Bonne nouvelle? Il semble. Et puis la spectroscopie montre que mon cerveau est «normal», en fait, il n’y pas beaucoup de différence entre mon côté sans tumeur et l’autre. Donc ça semble confirmer que les taches sont des effets secondaires de la radiothérapie. Comme le disait Dre Lumière, c’est comme si j’avais réagi avec trop d’enthousiasme à la radio. J’ai « over reacté ».

Et on n'a pas évoqué la chimio PCV.

Ensuite, on a parlé de mon retour en classe! Je suis tellement contente de retrouver les étudiants, même masqués! Bien sûr, il y a eu quelques bugs (notamment avec les documents, mais c’est dû au fait qu’en début de session, les gars de l’imprimerie sont hyper occupés!). Mais c’est tellement une joie! J’ai mis Angélique Ionatos pour l’arrivée des jeunes. Quand j’ai demandé en quelle langue elle chantait, une seule a réussi à trouver que c’était du grec. Bien sûr, j'ai expliqué que je sors d'un traitement de radiothérapie au cerveau, mais que, si mes examens restent beaux, je devrais pouvoir poursuivre pour le reste de la session.

Ah! Comme j’aime enseigner. Avec un peu de chance, je remets le pied  dans l’étrier pour un bon moment!

***

Photo: Mon IRM de décembre 2021 à droite, et à gauche, ma nouvelle de janvier 2022

Posté par Julie GravelR à 21:18 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,

16 novembre 2021

Novembre, novembre...

IMG_7586

C’est fou comme c’est long écrire un billet! Le dernier remonte au 31 août… En fait, j’ai songé à l’intituler «Paresse, paresse…» Du moins, surtout les avant-midis où je regardais les heures passer en me disant qu’un billet aurait été gentil pour vous qui me suivez…

Je trouve que l’été s’est poursuivi avec encore de la chaleur au-delà de ce qui se supporte bien. J’ai beaucoup dormi. Beaucoup.

Et encore maintenant, je dors encore. Est-ce de la paresse? Je ne sais.

En fait, le 21 septembre, j’ai eu mon IRM et vu ma neurochirurgienne. Pour les gens qui me suivent sur FB, j’ai donné des nouvelles… Les bonnes, évidemment.

Car voici «toutes» les nouvelles.

La bonne, c’est que la tumeur a réduit de façon marquée. Le 21, on estimait qu’elle avait perdu 1.5 cm de sa masse (si on compte ce qu’elle a perdu un peu partout). Là, j’étais très contente!

Mais ensuite, ma neuro m’a parlée de la chimio PCV (là, j’ai perdu mon sourire). Elle me parlait de cette chimio car en 2023(?), une des compagnies qui produit une de ces chimio (PCV, c’est un mixte de trois médicaments: procarbazine, lomustine et vincristine, d’où l’appellation PCV) cessera d’en faire. Mais moi, je ne m’attendais pas DU TOUT à ce qu’on me parle d’une autre chimio! Moi, j’étais contente avec ma tumeur qui perdait de la masse! Pouvais-je juste rester sur ce nuage?

L’autre chose, c’est que ça fera bientôt 20 ans que j’ai eu mon diagnostic. 20 ans! Et j’ai eu mes traitements de radiothérapie cet été. Et la chimio PCV se donne habituellement plus vite que ce que j’ai vécu. Mais là, je sens que ma neurochirurgienne est nerveuse car la compagnie qui va cesser la fabrication du médicament (en fait, vous vous en doutez, cette chimio n’est pas assez «payante»…), car il s’agit de décider si oui ou non on me prescrira cette chimio avant qu’elle soit éliminée.

Mais on se revoit au mois de décembre. On verra.

Autre dossier, ma compagnie d’assurance m’a appelée pour me dire qu’il fallait que je signe des documents. On me référait à Retraite Québec. Ah? Ok. Or, j’ai douté et j’ai parlé avec la responsable des ressources humaines. Elle m’a dit que c’est parce que ma neurochirurgienne avait coché la case «Ne pourra plus travailler», ce qui faisait en sorte que je tombais sous Retraite Québec pour qu’elle prenne en main mon dossier et que ce soit elle qui verse ma rente. Or, j’avais trouvé ça un peu étrange que ma Dre Lumière ne m’avertisse pas de cet aspect. Elle sait fort bien combien mon travail de prof est important. Quand j’ai dit ça à mon médecin, elle a ouvert grand les yeux… C’était une erreur. Elle n’en revenait pas d’avoir coché cette case, car lorsqu’elle le fait, elle en discute avec ses patients. Ouf! Je lui ai fait corriger l’erreur et j’ai retourné les papiers. Bref, ce dossier s’est réglé, pour le moment.

Novembre, c’est un mois difficile. Il fait noir tôt, en plus on a reculé l’heure (en fait, on est revenu à l’heure «normale»). Il est 17h et j’ai l’impression qu’on est presqu’à 23h… Il fait froid. Pas le froid "froid", mais un froid humide qui rentre dans les os. Vivement décembre... Je ne sais plus trop quel manteau mettre… Je nourris mes oiseaux, et l’an dernier on a acheté un bassin qui chauffe pour qu’ils puissent boire, même lorsqu’il n’y a pas de neige. Bien entendu, ce n’est pas un sauna! C’est juste assez chaud pour que l’eau ne gèle pas.

Point de vue moral, c’est très moyen. Souvent, je me lève et il est presque midi. Et puis je pense à vous tous, qui me suivez, de près ou de loin. Merci vraiment de vos pensées. Je crois que ça m'aide. Car j'ai depuis quelques jours de ennuis de langage. J'arrive souvent mal à formuler mes idées qui restent coincées. Ça sort comme une sorte de bégaiement. Je finis pas dire ce que je veux, après quelques essais... ou sinon, je laisse tomber.

Oh. Et en octobre, on a été passer deux jours en Estrie. De bons souvenirs de soleil, de marche dans les villages, quelques bons repas.

Mon Amour veille sur moi, tellement présent. Qui fait le café le matin et me l'apporte au lit. Je t'aime! 

***

Photo d'un érable vieux de 400 ans, en Estrie.

Posté par Julie GravelR à 18:03 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,


31 août 2021

Canicule, fin de radio et autres préoccupations

18155C7F-D119-452E-980A-ED5F944BE8F0

Alors voilà. Le 19 août dernier, je recevais mon dernier traitement de radiothérapie. Disons-le, en pleine canicule. Je ne sais pas pour vous, mais moi, avec toute cette chaleur (et sans air climatisé), je n’étais pas au top. Alors j’ai dormi. Parfois simplement roupillé, parfois beaucoup plus profondément. Et vendredi dernier, la chaleur est tombée. Je recommence à aller mieux. C'était ce qu'on m'avait dit: un bon trois semaines avant de sentir la fatigue desserrer son empreinte. Je crois que je le sens déjà. 

Du moins un peu.

J’ai vu ma radio-oncologue le mercredi le 18. Toujours rien à lui dire, je n’ai pas d’autres effets secondaires à part ma perte de cheveux et ma fatigue (bah ok, je manque un peu d'équilibre parfois...).  Elle m’a dit qu’on se reverrait dans six mois. Et hier, le 30 août, l’hôpital m’a appelée pour me donner rendez-vous pour mon IRM et pour voir Dre Lumière. Bon. Je ne veux pas me plaindre, mais mon IRM est le 21 septembre à 7h le matin, et il faut que je sois là une demi-heure avant. Alors on va se lever pas mal tôt!

Sinon, mon plus jeune est rentré à l’Université hier. Je suis tellement fière! Il commence ses cours d’Architecture. Il y a neuf personnes de son programme au cégep qui y sont aussi. Bref. Il nous a raconté ses aventures d’initiation, et aussi ce qu'un des profs a affirmé concernant leur discipline: « Ici, on ne vous montrera pas à construire des WalMart. » 

Quand il était petit, il m’avait dit: « Lorsque je serai grand, je construirai des maisons avec des poèmes dessus. »

Posté par Julie GravelR à 16:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

08 août 2021

Tête nue

IMG_7466

Me voilà tête nue.

Ma cousine-poète-coiffeuse m'a épargné presque trois jours, en coupant et plaçant mes cheveux sur le côté. Mais avec la radio, les cheveux tombent toujours. Alors elle est revenue et m'a rasée. 

Sérieusement, je suis mieux sans constamment passer mes mains dans ma chevelure en enlevant de grosses couettes. Ça me démoralisait totalement. Tête nue, c'est mieux. En fait, je ne "pense" pas au fait que je n'ai plus de cheveux. Ce sont les autres qui, eux, voient que je suis malade. Lorsque nous marchons dans le quartier, mon chum est toujours ébranlé par le regard des autres. Mais moi, je reste souriante. 

Mes fils ont voulu m'épauler et se sont aussi rasé la tête! Ça m'a émue. Ils sont vraiment fins. La photo a été prise par mon Amour, le jour de sa fête.

Sinon, les traitements se poursuivent. J'ai terminé vendredi ma semaine 4. Reste la 5e semaine qui commence demain. Puis je n'aurai que trois jours pour la semaine 6.

Pendant les traitements, j'ai renconté une autre patiente qui est aussi suivie par le Dre Lumière. Elle passe juste devant moi, alors parfois je la croise dans la salle d'attente, sinon lorsqu'elle sort de la salle de traitement, on se salue et on discute un peu. Elle a commencé deux jours plus tard que moi, donc on vit pas mal les mêmes étapes.

J'ai revu ma radio-oncologue. C'est elle qui a fait le diagramme du traitement qui m'est donné chaque jour. Mais ensuite elle est partie en vacances. J'ai vu une autre médecin qui la remplaçait. Puis elle est revenue. Mais lorsque je suis allée la voir, avec mon Amoureux, on n'avait pas grand chose à lui dire. Tout va assez bien pour moi. En dehors de la perte de cheveux et de la fatigue, j'ai quelques rares fois où j'ai mal à la tête. Mais pas de mal de coeur. Tout va bien.

Je continue à mettre sur mon profil FB chaque jour le décompte, avec une photo. Les gens sont gentils. Ça me fait du bien d'avoir un peu d'amour!

 

Posté par Julie GravelR à 21:35 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

25 juillet 2021

Perdre ses cheveux

tempImageV5tjbJ

La radiothérapie continue. J'ai reçu mon douzième traitement. Je dois dormir un peu l'après-midi, mais parfois je réussis à passer une journée sans faire de sieste.

Mais je dois vous avouer quelque chose: quand j'ai dit que ça ne me dérangeait pas de perdre mes cheveux, je vous ai menti.

Bon. "Menti", c'est peut-être un peu fort, car j'ignorais totalement comment on se sent lorsqu'on passe ses doigts dans ses cheveux et qu'ils tombent en mèches. Maintenant que je le vis, j'avoue que c'est difficile. J'ai de gros cheveux épais, qui sont "moi". Mes cheveux, ils sont ce que je suis, sur le plan physique. (Oui, je sais, j'ai une personnalité qui n'a pas besoin que j'aie mes cheveux, mais là, je parle de ce que je vis et ressens.)

Quand ma Docteure Lumière m'a opérée, elle l'a fait sans enlever trop de cheveux. Elle m'avait fait une tresse, pour laisser seulement l'endroit où elle a coupé ma peau pour atteindre la tumeur. J'avais apprécié. Dès que j'ai eu les plaies guéries, ça ne paraissait plus. Je pouvais placer mes cheveux comme avant. Et même avec le type de chimio que je devais prendre, du Temodal, ça me faisait simplement une alopétie, un éclaircissement de ma chevelure, donc ma crinière fournie a bien pu tolérer la médication. 

Cette fois, je comprends combien c'est dur de voir ses cheveux tomber. La photo que j'ai mise pour ce billet est la quantité de cheveux que j'ai ramassée depuis vendredi. On est dimanche.

Alors j'ai une pensée pour toutes les femmes (oui, les hommes le vivent aussi, mais ce sont les femmes qui souffrent le plus de cette perte) qui ont perdu ou perdront leur crinière. Chimiothérapie, opération ou autre facteur qui a l'effet de faire perdre ses cheveux, je suis solidaire avec vous.

Et demain, j'entreprends ma troisième semaine!

 

Posté par Julie GravelR à 18:46 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

11 juillet 2021

Tour 2: TACO et mot de mon pair aidant

Front bulles!

Pour le tour 2, après avoir eu une discussion sympa avec un patient qui avait vu que j'avais les mêmes souliers que sa conjointe, la technologue est venue me chercher. J'ai refait à peu près ce que je devais faire, mais j'ai oublié la petite lingette pour désinfecter mon vestiaire. Tant pis. J'ai enfermé mon cellulaire dans le casier. Placé ma sacoche sur la chaise dans la salle de traitement, enlevé mes lunettes et détaché mes cheveux. Je garde mon masque (celui contre la COVID) le plus longtemps possible. On me détache la jaquette. J'enlève mon masque. On m'avertit qu'aujourd'hui, j'aurai un TACO. En fait, ça ne change pas grand-chose. On attache mon masque (le vrai, celui qui fait des marques...) on me demande si je suis bien. Et les deux technologues sortent. La machine part. Ça dure un six-sept minutes. Puis les deux femmes reviennent. On défait les attaches du masque. Je me lève.

Et là, la technologue me dit que j'ai reçu un message et qu'elles ne l'ont pas lu, car c'était adressé à moi. J'ai pris la feuille. C'était signé par mon pair aidant, Penouille. J'ai vraiment apprécié ce geste. Il était passé à l'hôpital de Gaspé, pour faxer ce mot. Il aurait souhaité qu'on me le donne hier (jeudi) mais le fax n'avait pas encore été transmis. Je me suis changée, remis ma jaquette dans mon casier. Et mon Amoureux m'attendait dans la voiture. C'est là que j'ai lu le mot.

Penouille a fait comme une de ses amies, qui avait eu elle aussi des traitements de radiothérapie. Elle lui avait écrit un mot. Et voilà qu'il m'écrivait aussi. Il a vécu une radiothérapie de 30 traitements, à partir du 27 février 2013 et terminée le 5 avril 2013. "J'espère réellement que tu pourras mettre une date, toi-aussi, qui marquera le début d'une longue rémission." Il sait que je suis bien entourée, et qu'il sera là, de près ou de loin. 

Je l'espère tellement!

Ensuite, mon Amour et moi sommes allés acheter du champagne (oui, mon plus jeune vient de terminer son cégep! et mon Grand vient de signer à sa nouvelle job!), puis nous avons mangé au Buffet de l'Antiquaire. Puis en soirée, on a été boire le champagne dans le bel appartement de mon Grand et de sa conjointe, puis on a terminé ça avec des sushis! 

Comme quoi, la vie continue!

Posté par Julie GravelR à 21:24 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

08 juillet 2021

Première radiothérapie

Fleurs offertes par mon fils aîné!

Alors voilà. J'ai été faire ma première séance de radiothérapie. 

Pour cette première fois, j'ai eu quelques explications. C'est la technologue qui m'a dit comment on procédait. La prochaine fois (demain), je saurai assez bien ce qu'on doit faire.

D'abord, je ne me présenterai pas à la secrétaire. Je vais m'assoir directement dans la salle d'attente. Je serai appelée par intercom. On m'a expliqué le tableau qui est juste dans le corridor près de la salle d'attente. Je suis dans l'accélérateur de particule #5. Je peux donc voir s'il y a du retard. Et j'ai vu aussi comment fonctionne la feuille pour les médecins radio-oncologues. Il y a un triangle bleu ou un carré rouge. Je vois quelle est la date. Cette semaine, c'était mercredi pour voir ma radio-oncologue. Et la semaine prochaine, c'est un médecin qui la remplace. Je vois si c'est en avant-midi ou l'après-midi (moi, c'est en avant-midi, donc je dois arriver environ une heure avant). Ensuite, je prendrai ma jaquette bleue dans un petit casier. Je me déshabille (juste le haut) et je laisse mes vêtements dans le vestiaire. Et j'attends. Je garde ma sacoche et je mets mon cellulaire dans un casier barré. La technologue vérifie que je suis bien la personne sur la photo qui est sur mon dossier. (J'imagine très mal, par exemple, être une patiente qui vient pour un cancer du sein se faire faire une radio au cerveau... Bref. La photo est assez pratique.) Je dis aussi ma date de naissance. Ensuite je m'assois sur la table de l'accélérateur de particule. On m'étend dans la forme de mes épaules, puis on me met le masque, on le fixe à la table. Au plafond, il y a une illustration de cerisier en fleurs. Puis les technologues sortent de la salle. La machine part. Elle prend d'abord deux radiographies de ma tumeur. Puis la partie ronde tourne. Il y a des sons. Ça prend un six-sept minutes.

Et quand on me retire mon masque, j'ai la peau comme un alligator!

Alors c'est ça. Je recommence demain. Jusqu'à 30 traitements.

Posté par Julie GravelR à 23:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,