IMG_1948

Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de mon ado. Mon petit "Pinpin" devenu un grand jeune homme. Vif, rieur. Moqueur, aussi. Qui me fait perdre patience, souvent. Mais dont je suis tellement, tellement fière.

Augustin, c'est sans doute grâce à lui qu'on m'a diagnostiqué la tumeur au cerveau. Si j'étais arrivée à l'hôpital simplement avec une migraine, même avec la fièvre et les vomissements, on m'aurait retournée à la maison. Mais on a pris soin de la femme enceinte sur le point d'accoucher. Bien sûr, c'est difficile à dire avec le temps, mais comme j'ai vécu la même chose, quelques années auparavant (mon Grand était encore tout petit! On m'avait fait une ponction lombaire, souvenir pénible) et on m'avait dit qu'on ne comprenait pas ce que j'avais. Était-ce déjà la tumeur? Encore une fois, difficile à dire.

15 ans, donc, pour mon fils. Mon plus jeune qui déjà n'est plus un enfant.

15 ans depuis le diagnostic. 15 ans à avancer, à chercher à vivre pleinement, à participer au travail collectif et citoyen, à ma mesure. 

Élever mes enfants fait partie de ce qui donne un sens à ma vie. Ce n'est pas "toute" ma vie, car je me réalise autrement, aussi. Mais ma famille est centrale. Elle "est" moi, nous sommes un noyau avec chacun nos tentacules et nos existences propres. Mon noyau est aussi rattaché au grand noyau familial où s'accrochent mes parents, ma soeur. Et la famille de mon amoureux. Et nos amis. Au final, c'est une série de noyaux qui se donnent la main, s'entremêlent. Une galaxie dont les systèmes solaires sont liés par l'amour.

Bonne fête, mon Augustin!

**

Photo: Augustin couronné de romarin. Juillet 2016