Plante verte

Je n'ai rien écrit depuis le 9 avril. Juste avant de retourner à l'hôpital me faire réopérer. C'était la première fois que me neuro faisait cette chirurgie deux fois. Et me retrouver aujourd'hui peu en forme ne l'a pas étonnée.

Elle m'a demandé comment j'allais. Je lui ai dit que j'avais dû faire euthanasier ma chatte, le 28 mai. Mais près de deux semaines plus tard, j'étais allée en chercher une autre, à la SPA. Une belle grosse chatte de huit ans. On fait une belle paire! Et elle est plus grosse que les autres chats. Ils vont finir pas s'entendre.

Les images de l'IRM sont belles. J'ai un pas mal plus gros trou dans la tête, ça, c'est sûr. On a un peu parlé de mon état physique (le premier mois, j'ai dormi tous les jours... nuit et jour), de mes médicaments (j'arrête doucement le Keppra). Et je dois me remettre à faire un peu d'exercice. Bouger. Un peu.

MAIS.

Mais, ma neurochirurgienne a trouvé le rapport du pathologiste. Normalement, elle trouve ça dans son casier. Or, ce n'était pas le cas. Elle l'a donc lu avant notre rencontre. Bref, le pathologiste présente des photos de la tumeur (?) avec les vaisseaux sanguins et dit qu'à son avis, il semble que les vaisseaux sont de type 3. Donc, de type anaplasique.

Bon.

Ma neurochirurgienne vient de lire ce rapport. Mais elle aurait agi de la même façon si elle en avait fait la lecture plus tôt (car elle avait lu le rapport d'après le 23 mars, qui lui parlait de type 2). Donc ça ne change rien. J'ai été réopérée. Je suis bien soignée. Et je me vois mal entreprendre une autre chimio + radiothérapie avec les médicaments que j'essaie de gérer. 

Donc, on va laisser ça comme ça. Elle va continuer de me suivre "serrée", donc aux trois mois. Je la revois en septembre.

Si l'IRM montre des changements, on commencera une chimio. Mais on a reparlé de la radio. Comme je suis "encore" jeune, elle la repousse toujours.

D'ici là, je fais la plante verte. Je dois me pousser pour sortir du lit. J'ai recommencé à lire. Ça, c'est un grand bonheur. Et je me suis dit, c'est le temps de passer à travers Proust. Donc je suis Du côté de Guermantes.